« Nous ne viendrons pas en victimes »

Publié le 07/08/2020

Tout récent promu de Départementale 2, le FC Sancé aura droit à un premier aperçu des exigences de ce niveau, lors de son premier tour de Coupe de France, face à Flacé Mâcon, pensionnaire de D2 et adversaire en championnat cette saison. Entraineur de l’équipe Sancéenne, Jonathan Testard espère démarrer de la meilleure des manières cet exercice 2020-2021 qui s’annonce prometteur.

Jonathan, qu’avez-vous pensé de votre tirage ?

« Je trouve que c’est un bon tirage. Cette rencontre va nous permettre d’être directement dans le bain de la Départementale 2 face à une équipe qui joue à ce niveau depuis un certain temps maintenant. Il s’agit, d’autant plus, d’une formation que nous risquons de retrouver dans notre championnat cette saison, suite à notre montée en D2 (ndlr : interview réalisée avant la diffusion de la composition des groupes de D2).

La saison dernière, nous avions pu les jouer en amical juste avant le confinement (ndlr : 3-3 score final). Flacé a une très bonne équipe avec de bons éléments. C’est donc intéressant de pouvoir se mesurer à eux afin de se mettre en jambes et jauger notre niveau pour la saison à venir ».

C’est aussi l’occasion de démarrer la saison par un derby.

« D’un point de vue géographique, on peut le considérer comme un match particulier car nous ne sommes qu’à 200 mètres, à vol d’oiseau, l’un de l’autre. Mais historiquement, bizarrement, ce n’est pas une équipe que nous avons l’habitude de rencontrer. L’esprit « derby » serait, à mon sens, un peu plus présent lors de confrontations contre Sennecé-lès-Macon, Laizé ou Hurigny par exemple.

Cela n’empêche pas que nous irons là-bas pour montrer que notre accession en D2 n’est pas le fruit du hasard, nous ne viendrons pas en victimes ».

Justement, qu’est ce qui a fait la force de votre équipe l’an dernier et qui vous permettrait de l’emporter lors de ce premier tour ?

« Dans chaque équipe, on trouve toujours quelques joueurs qui peuvent faire des différences individuellement mais ce qui fait vraiment notre force c’est cet esprit « groupe », « copains ». On a retrouvé une bonne cohésion d’équipe sur ces deux dernières saisons. Ce sentiment de ne jamais lâcher et d’être toujours ensemble est vraiment très intéressant ».

Est-ce que vous pensez que cette force collective peut vous amener à décrocher une bonne surprise à la fin de la saison ?

« Ayant rencontré plusieurs réserves l’an dernier, nous avons eu l’opportunité de voir évoluer, après nos matchs, les équipes premières disputant le championnat de D2. Plusieurs d’entre elles ont un très bon niveau. Si nous devons nous retrouver avec elles dans le groupe, je ne sais pas si nous pourrons jouer la montée mais, ce que j’espère, c’est que nous serons « le poil à gratter » du championnat. Une équipe difficile à manier, qui jouera les trouble-fêtes. Quoi qu’il en soit, on aura à cœur de viser le plus haut possible et j’ai toute confiance en mes joueurs et en leurs capacités pour réussir une belle saison ».

Revenons sur la première compétition qui vous attend sur ce début de saison. Qu’est-ce que cela représente, pour vous, la Coupe de France ?

« C’est la possibilité de jouer des équipes à plus haut niveau, des équipes que nous n’aurons peut-être plus l’occasion de rencontrer. Il y a deux ans, nous avions eu la chance de jouer contre Cluny, club de Régional 3. C’était clairement le moment pour nos joueurs de montrer leur force mentale et de hausser leur niveau de jeu car la moindre absence face à ce genre d’adversaire se paye cash.

On sait très bien que nous n’irons pas au bout bien sûr (rires), mais cette compétition est tellement prestigieuse que nous aurons l’envie de donner le meilleur de nous-mêmes pour aller le plus loin possible. 

Ce premier tour face à Flacé aura sa particularité car il lancera officiellement notre saison. Certes, on aura joué trois matchs amicaux avant cette rencontre mais, elle nous permettra de consolider notre préparation physique. Dans l’état d’esprit, par contre, on sera prêts à montrer notre meilleur visage ».

Source LBFC par  Corentin  GEHAN
Par Julie Mélicque

Articles les plus lus dans cette catégorie